Je souhaite recruter un jeune en Emploi d’Avenir

1. Puis-je recruter ?

 

  • Vous êtes une association, un organisme à but non lucratif de l’économie sociale et solidaire, une collectivité territoriale, un établissement des secteurs sanitaire et médico-social.
  • Vous êtes une entreprise et vous vous développez dans un secteur créateur d’emplois et susceptible d’offrir des perspectives de développement durable (filières vertes et numériques, aide à la personne, animation et loisirs, tourisme…). La liste de ces secteurs est fixée au niveau de chaque région.
  • Vous offrez une capacité d’encadrement et des perspectives de formation. Vous pouvez recruter un jeune dans le cadre du programme emplois d’avenir.

2. Qui vais-je employer ?

 

  • Des jeunes de 16 à 25 ans (ou jusqu’à 30 ans s’ils sont reconnus travailleurs handicapés). 
  • Sans diplôme ou de niveau CAP/BEP en recherche d’emploi. 

À titre exceptionnel, les jeunes sans emploi depuis un an résidant dans une zone urbaine sensible (ZUS), une zone de revitalisation rurale (ZRR) ou en outre-mer peuvent être diplômés jusqu’à bac +3.

 

3. Quel est mon rôle ?

 

  • Offrir à un jeune l’opportunité d’accéder à un premier emploi. 
  • Lui donner les moyens de se former. La sélection des projets de recrutement d’emploi d’avenir repose sur différents critères : 

- votre capacité d’encadrement et d’accompagnement d’un jeune inexpérimenté,
- votre engagement pour assurer la professionnalisation du jeune, avec la mise en œuvre d’actions de formation.


4. Quels sont les avantages ?

 

  • Embaucher un jeune motivé. 
  • Une aide de l’État pour 3 ans à hauteur de 75 % de la rémunération brute mensuelle au niveau du SMIC* (35 % pour les entreprises privées). 
  • Bénéficier d’un interlocuteur au sein de la mission locale pour suivre le jeune et intervenir pour toute difficulté pouvant survenir au cours de l’emploi.

Plus d’information ? Télécharger le Dépliant employeur secteur marche (pdf)

13 réflexions au sujet de « Je souhaite recruter un jeune en Emploi d’Avenir »

  1. thonnel

    J ai fais énormément des demandes en contrat d avenir pour être avec les enfants et poursuivre un diplôme d atseme personne ne prend sa sert a quoi de faire c est contrat si personne ne prend

    Répondre
    1. admin Auteur de l’article

      bonjour,
      Peut-être faut-il retravailler votre projet et votre présentation. Travaillez-vous avec la Mission Locale près de chez vous (www.missionslocales-hautenormandie.com) ?
      Cordialement,
      L’ARML HN

      Répondre
  2. maggiulli

    Bonjour,
    ai je le droit de faire un contrat d’avenir a un membre de ma famille ( fils neveu de moins de 25 ans bien sur )
    quelles sont les aides ?
    si je comprend bien l’état me donnerais une aide de 35 % du smic brut c’est ça ?

    Répondre
    1. admin Auteur de l’article

      Bonjour,
      A partir du moment où le jeune recruté rentre dans le cadre (moins de 26 ans, non titulaire du bac ou plus ou, si c’est le cas, résidant en Zone Urbaine Sensible ou Zone de Revitalisation Rurale), vou spouvez l’embaucher.
      Si vous êtes employeur du secteur marchand, c’est une aide de 35% du SMIC Brut + 100€/mois du Conseil Régional, si vous êtes du secteur non-marchand, c’est une aide de 75% du SMIC Brut + 150€/mois du CR.
      Les Missions Locales sont prescripteurs de ce contrat et accompagneront le jeune pendant son contrat, notamment sur le volet formation que vous vous engagez à remplir en signant un EAV.
      Je reste à votre disposition pour de plus amples informations si nécessaire.
      Bien cordialement,
      L’ARML de HN

      Répondre
  3. MC

    Merci de bien vouloir me donner exactement ce que coûte réellement un emploi avenir pour un employeur du secteur non marchand, sur la base d’un smic de 35 H/semaine :
    – aide l’état + autres aides
    – salaire net payé à la personne
    – montant des charges patronales
    – quelles formations obligatoires et le coût ?
    Merci

    Répondre
    1. Marie

      Bonjour,

      Coût salarial mensuel employeur avec cotisations patronales: 2040 €
      Montant d’aide mensuel emploi d’avenir versé à l’employeur: 1070 €: l’aide est basée sur le SMIC Brut et prend donc en charge les charges salariales mais non patronales.
      Montant d’aide total à l’employeur (aide emploi d’avenir + exonérations): 1506 €
      Aide à l’emploi du Conseil Régional:150€/mois
      -> Coût mensuel restant pour l’employeur: 384€
      Il n’y a pas de formations répertoriées obligatoires. La formation est à définir avec votre salarié et avec l’aide du conseiller Mission Locale en fonction de son projet et de vos attentes. Vous devez pouvoir justifier d’avoir mis en place de la formation pour votre salarié. Selon votre OPCA, des aides hors plan de formation peuvent être proposées.
      Bien cordialement,
      l’Association Régionale des Missions Locales de Haute-Normandie

      Répondre
      1. MC

        Bonjour.
        Merci pour votre réponse.
        Les conditions sont-elles les mêmes pour toutes les régions ?
        L’emploi à pourvoir serait dans le Pas de Calais.
        Cdt

        Répondre
    2. Taveau

      Bonjour j’ai actuellement un cap en service restauration et j’aimerais me reconvertir dans la vente de prêt a porter avec un emplois d’avenir est-ce possible ? Dans l’Ariège.
      Cordialement

      Répondre
      1. Marie

        Bonjour,

        Sur le principe, c’est possible, si vous trouvez un employeur. Pour le secteur marchand, la prise en charge de l’Etat est de 35% du SMIC brut.
        Cordialement,
        L’ARML HN

        Répondre
    1. Marie

      Oui, mais seulement s’il réside en quartier prioritaire de la ville. Dnas ce cas, une dérogation est déposée par la Mission Locale avec laquelle vous signez le contrat (en étayant les arguments avec vous et le jeune).
      Bien cordialement,
      L’ARML HN

      Répondre
  4. costerousse

    Bonjour,
    Puis-je prendre en emploi d’avenir un jeune qui sort d’un autre emploi d’avenir par rupture de contrat ?
    Merci

    Répondre
    1. Marie

      Bonjour,
      Sur le principe, oui. Si le premier contrat court toujours et que vous souhaitez embaucher un jeune encore en EAV, le jeune doit rompre son contrat sans aucun prévis et le peut seulement si vous lui proposer un contrat de plus longue durée et/ou mieux rémunéré.
      Les Missions Locales sont prescripteurs de ce contrat. N’hésitez pas à contacter la plus proche de votre entreprise, ils pourront vous accompagner.
      Bien cordialement,
      L’Association Régionale des Missions Locales Normandie.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>